Posted on

La filtration mécanique élimine 80 % de la saleté dans votre piscine. Cela dit, les bactéries et les algues microscopiques requièrent toujours un traitement chimique. Il existe différentes solutions pour assainir votre bassin de loisir. La plupart d’entre elles restent économiques.

Traiter l’eau au chlore, la solution la plus économique

Le chlore offre différents avantages d’être accessible à tous. Le rapport qualité/prix est au rendez-vous. Largement adopté par les possesseurs de piscine, cet élément chimique a le mérite d’être expéditif. Le produit est efficace pour éliminer la grande majorité des germes et virus. Il s’agit d’un désinfectant par excellence qui vient à bout des champignons. C’est un traitement de choc pour rendre l’eau transparente si elle a viré au vert à cause des algues. Proposé sous forme de galets, le chlore se pose tout simplement dans le skimmer. Son seul inconvénient serait le risque d’irritation. De plus, le pH doit être neutre (7 à 7,2) pour que ce produit montre de l’efficacité optimale.

Purifier la piscine au brome, simple et sain pour l’organisme

Puissant oxydant, le brome est aussi un désinfectant. À la différence du chlore, il présente peu de risque d’irritation pour la peau et les yeux. Il est inodore et demeure stable, même sous une forte température. Par ailleurs, ce produit élimine tout organisme indésirable dans l’eau d’une piscine. Proposé sous forme de pastille, il terrasse les bactéries, les virus, les algues ainsi que les champignons. C’est aussi un curatif rapide si le bassin n’a pas été traité depuis un certain temps et que la flotte devient verdâtre (demandez conseil sur atmosphere-piscine.be). Cette solution ne pose pas de contrainte particulière en termes de pH. Elle reste efficace si l’eau est basique ou acide. Le prix est 40 % plus cher que le chlore.

Mettre du sel inodore et sans goût dans le bassin

Le sel de cuisine contient du sodium et du chlore (NaCl). Ce dernier élément peut être extrait par électrolyse pour servir de désinfectant naturel pour la piscine. À la différence des galets, cette méthode est plus saine pour l’organisme. Elle n’irrite pas les muqueuses et n’abîme pas les cheveux. Cette option écologique a aussi l’avantage d’être inodore. Par-dessus tout, le sel vient à bout de la plupart des squatteurs microscopiques qui investissent le bassin. Les parois de l’installation de loisir sont tapissées d’un fin duvet à l’aspect velouté après le traitement. Bien qu’il soit d’origine biologique, ce condiment reste accessible à tous les budgets. Seul point négatif, l’achat de l’électrolyseur requiert un investissement.

Investir sur l’oxygène actif pour une piscine saine

Pour ceux qui souhaitent avoir le meilleur traitement pour leur piscine, l’oxygène actif est un excellent choix. Cette option a l’avantage d’être biologique. La matière utilisée reste naturelle et ne présente aucun danger pour l’homme, notamment pour les plus jeunes baigneurs. Respectueuse de l’environnement, elle élimine toutes impuretés dans l’eau. Le traitement à l’oxygène actif montre beaucoup d’efficacité sur les piscines en piteux états qui nécessite une solution « extrême ». Petit souci, sa purification ne dure pas et requiert des renouvellements. Coûtant cher, cette option convient uniquement pour les bassins de taille modeste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *